Comment optimiser votre expérience de location meublée temporaire ?

La question de location meublée temporaire est de plus en plus fréquente. Ce besoin est : devenu accru vu l’émergence des sites Internet de type Airbnb ou Expedia. Ce développement a d’une part pris par des investigations de la loi. Ainsi, vous voulez savoir comment optimiser votre expérience de location meublée temporaire ? Découvrez dans cet article comment il faut s’y prendre pour gérer légalement la location de vos immobiliers.

Comment améliorer la mise en location temporaire de sa résidence principale ?

Appelée résidence principale, une habitation dont vous faites usage au moins huit mois sur douze par an. Ainsi, vous pouvez vous permettre de mettre ladite résidence en location de façon temporaire. La durée de location ne doit pas excéder 120 jours annuellement. Évidemment, ceci peut se faire sans autorisation préalable.

A voir aussi : Les clés d'une visite de logement en location réussie

Toutefois, la loi du 7 octobre 2016 invoque les communes à opter pour un moyen d’enregistrement des locations temporaires. Notamment, ceci va à l’endroit des clients de passage. À titre illustratif, à Paris, un numéro d’enregistrement s’exige depuis le 1er octobre 2017. Ceci constitue un préalable avant tout processus de location à courte durée d’une résidence principale. Ce numéro doit apparaître sur l’entièreté des annonces du logement afin de prévenir l’annulation de votre annonce.

Résidence secondaire : comment optimiser légalement sa mise en location transitoire ?

Pour mettre en location une résidence secondaire de façon temporaire, les préalables à exécuter sont plus complexes. Si votre immobilier siège dans une grande ville, les démarches sont plus nombreuses.

A lire en complément : Comment protéger sa résidence secondaire des squatteurs ?

La proclamation obligatoire

Lorsque vous décidez de mettre en location votre résidence secondaire, cela sous-entend que la durée de location est importante. Cela peut excéder 3 mois par an. D’après une loi du journal officiel du 30 avril 2017, le loueur doit renseigner au moment de l’enregistrement certaines informations. Parmi celles-ci figurent l’identité, l’adresse électronique et l’adresse postale du déclarant. Aussi, le numéro invariant de la taxe d’habitation qui caractérise le logement et l’adresse de ce dernier doivent être mentionnés. La période de location, le type de résidence et les équipements de la résidence doivent être aussi mentionnés.

Le renouvellement d’usage

Pour éventuellement changer le matériel d’un bien immobilier, le loueur doit prendre une autorisation à la mairie. Cette condition concerne certaines villes, dont le Paris, les départements des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis. Aussi, les villes dont les habitants excédent 200 000 sont également indexées. Le Marseille, le Lyon sont des exemples concrets. De la même manière, les villes dont les habitants excédent 50 000 en zone tendue sont aussi concernées. Ces villes ont été répertoriées sur la base d’un décret du 10 mai 2013.

La clause de compensation

Dans les villes dont les habitants excèdent 200 000, le renouvellement d’usage vous est : accordé sous une règle de compensation. En réalité, l’on suppose qu’un meuble de tourisme annule une résidence principale. Il est donc proposé au loueur de combler une telle perte en innovant pour une nouvelle résidence principale. Ainsi, le chef immobilier a deux perspectives. L’une est de rénover ses locaux non habités en logements. L’autre est de transformer ses locaux en logements par un titre de compensation au tiers qui possède de tels locaux. Mais, ces perspectives valent un coût conséquent.

Les impératifs fiscaux

Les propriétaires qui s’engagent dans les locations temporaires doivent respecter plusieurs clauses.

L’allocution de revenus

Il urge de faire part des loyers préservés à l’allocution de revenus. Toutefois, ayez à l’esprit que tous les bailleurs appartiennent au régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Les bailleurs de meubles de tourisme ont en charge un impôt particulier caractérisé par : un abattement de 71 % sur les loyers dûs. Cet abattement s’assigne si le loueur n’excède pas 170 000 € de loyer annuellement. Par contre, un loueur classique bénéficie d’un abattement de 50 % lorsque les loyers dûs annuellement n’excèdent pas 70 000 €.

Quote-part sociale

Lorsque vous bénéficiez de plus de 23 000 € en louant sur une courte durée, vous devez des contributions. C’est-à-dire qu’il vous faut verser des cotisations sociales. De ce fait, il faut adhérer à la sécurité sociale des indépendants. Par ailleurs, certaines violations sont : prévues et les loueurs ont la possibilité de verser leur quote-part au régime général. Les quotes-parts sont ainsi calculés en tenant compte des recettes locatives sous un abattement de 60 %.

Comment choisir les meubles et équipements adéquats pour une location meublée temporaire ?

Lorsque vous envisagez de louer un espace meublé pour une courte durée, il faut proposer des matelas qui garantissent un sommeil confortable pour vos clients. Optez aussi pour des draps-housses agréables au toucher ainsi que des couettes cosy. Pensez aux rangements : ils sont cruciaux lorsque vos clients ont besoin de stocker leurs affaires ! Prévoyez donc des placards ouverts ou fermés selon votre budget. N’oubliez pas les équipements électroménagers essentiels comme le réfrigérateur, le micro-ondes ou encore la machine à café. Les voyageurs apprécient toujours pouvoir préparer leur petit-déjeuner rapidement avant de partir explorer leur destination.

L’optimisation du lieu :
Certains clients détestent voyager avec trop de bagages et préfèrent opter pour une location temporaire entièrement aménagée. Cela signifie qu’il faut faire attention aux espaces disponibles dans la location pour accueillir ces ‘peuvent-tout-apporter’. Essayez donc de libérer autant d’espace possible, tout en gardant un style moderne et attrayant si cela est possible. Les voyageurs préfèrent souvent avoir un bureau ou une table de travail pour pouvoir travailler sur leur ordinateur portable.

La touche personnelle :
N’oubliez pas que la décoration est primordiale ! Essayez d’ajouter des touches personnelles qui feront la différence entre votre location et tous les autres endroits similaires. Pensez aux couleurs vives et joyeuses pour ajouter de l’énergie à l’espace, ou bien aux meubles vintage pour une ambiance plus authentique. N’hésitez pas aussi à placer quelques plantes dans la pièce : cela apportera une agréable impression de verdure. Le choix des équipements doit être pensé en fonction du confort du locataire tout en ajoutant sa propre touche décorative afin d’aménager un espace accueillant et convivial.

Comment gérer efficacement la communication et les réservations pour une location meublée temporaire ?

Une fois que votre espace meublé de location est prêt, il est temps de penser à la gestion des réservations et à la communication avec les clients. Voici quelques astuces pour vous aider :

Utilisez une plateforme en ligne pour gérer vos réservations : Les sites internet comme Airbnb ou Booking.com sont très populaires parmi les voyageurs qui cherchent un hébergement temporaire. Vous pouvez facilement créer un compte et ajouter votre propriété sur ces sites web afin d’augmenter votre visibilité auprès des potentiels clients.

Répondez rapidement aux messages et demandez des avis : La rapidité avec laquelle vous répondez aux messages peut faire toute la différence entre obtenir ou non une réservation. Essayez donc de répondre dans les 24 heures suivant chaque demande reçue sur les détails supplémentaires concernant l’espace loué ou simplement confirmer une disponibilité.

Assurez-vous que toutes les informations importantes soient communiquées avant le séjour : Envoyez à vos locataires toutes les informations dont ils ont besoin avant leur arrivée (adresse exacte, codes d’accès, etc.) ainsi qu’une fiche informative précisant comment utiliser certains équipements spécifiques tels que le wifi ou encore la télévision.

Soyez flexible et accommodant si possible : Les voyageurs apprécient souvent d’avoir un check-in tardif ou bien de pouvoir stocker leurs bagages après le check-out officiel du logement ; essayez donc d’être aussi flexible que possible avec eux quand cela est possible.

Utilisez des outils marketing en ligne pour promouvoir votre espace locatif : Une fois inscrit sur différents sites web, n’hésitez pas à partager régulièrement votre annonce sur les réseaux sociaux ou différents forums de voyage pour augmenter la visibilité de votre espace locatif.

En suivant ces astuces, vous serez en mesure de gérer efficacement vos réservations et de communiquer avec vos clients tout au long du processus. Cela se traduira par une excellente expérience globale pour tous ceux qui louent temporairement votre propriété ainsi qu’une bonne réputation en ligne et des avis positifs que cela générera à long terme.

ARTICLES LIÉS