Location

Quel document pour un garant location ?

Souvent, lorsqu’il s’agit de louer un bien, les chances sont plus grandes quand il y a un garant. Le garant s’engage à répondre à la place du locataire en cas de problème ou de manquement.

Bien sûr, tout le monde ne sert pas de garant. Il faut remplir une série de conditions, si le demandeur veut avoir de meilleures chances d’obtenir le bien. Quels sont alors les documents indispensables pour un garant ?

A voir aussi : Bien louer un appartement meublé : conseils pratiques

Une pièce d’identité et une fiche de solvabilité

Il faut prouver qu’on est majeur; bien qu’un mineur puisse être garant dans certains cas. Mais cela n’est pas habituel. En effet, le garant doit également avoir un historique de crédit propre et vérifiable. La personne qui sert de garant doit avoir un revenu supérieur à ce que le locataire peut avoir loué. Mieux s’il n’a pas de dettes, en particulier d’hypothèques. De plus, il doit avoir un historique de crédit aussi bon ou meilleur que celui du locataire principal.

Une fiche de paie stable

Il ne faut pas seulement rechercher une personne solvable. Il faut chercher une personne qui a le plus possible un revenu garanti. Ici, par exemple, les fonctionnaires, les retraités ou les travailleurs avec un contrat à durée indéterminée auraient un avantage sur le reste des options.

A lire en complément : Comment protéger sa résidence secondaire des squatteurs ?

Des documents de propriétés

A un moment donné, ils peuvent servir à couvrir une somme à laquelle le locataire n’a pas pu faire face. Ces documents sont importants pour les garants hypothécaires, surtout pour un achat. Ils sont moins utiles si ce qui est garanti est le paiement du loyer d’un appartement dont le montant sera plus faible mais aussi plus limité temporairement.

En respectant toutes ces exigences, il est plus facile d’approuver la location du bien demandé. Le client a ainsi plus de possibilités qu’on lui accorde le crédit, qu’on lui approuve l’hypothèque ou qu’on lui loue l’appartement qu’il souhaite. Bien sûr, il ne faut pas oublier qu’en cas de changement des conditions du prêt, toutes les parties doivent s’entendre et donner leur consentement. Etant donné que le garant est un maillon important, son existence doit être mentionnée dans le contrat de location. Il suffit de mentionner qu’il existe et que, par conséquent, il sera responsable du locataire dans le cas où ce dernier ne respecterait pas les termes du contrat.

Les garants sont pleinement acceptés par la loi. En effet, la loi sur le bail urbain, chargée de réglementer les contrats de location, permet d’inclure les garanties nécessaires pour faire face aux risques de non-paiement. Ces garanties incluent des garants.