Actu

Comment investir dans l’immobilier en Espagne?

Investir dans l’immobilier est l’une des formes de placement les plus intéressantes en Espagne. De la qualité du milieu de vie au faible taux d’imposition sans oublier le taux de rentabilité élevé, il présente de nombreux avantages. Cependant, avant d’investir, il convient de savoir comment s’y prendre. Comment investir dans l’immobilier en Espagne ? Réponse ici.

Les lois relatives à l’investissement immobilier en Espagne

Les autorités gouvernementales espagnoles ont adopté des mesures plus favorables en vue d’encourager l’investissement des étrangers en Espagne. En effet, acquérir un bien immobilier en Espagne permet d’avoir la nationalité et la résidence par l’intermédiaire du visa d’or.

A lire également : Puis-je vivre dans mon investissement locatif ?

Ce titre de résidence, régi par le droit de séjour des investisseurs immobiliers, est disponible pour toutes les personnes étrangères désirant acquérir un hébergement en Espagne. Celui-ci s’applique aussi à leur époux ou épouse, à leurs progénitures mineures ainsi qu’aux membres de leur famille.

Toutefois, bien qu’il accorde la citoyenneté espagnole par investissement immobilier, le visa d’or ne délivre pas pour autant systématiquement l’autorisation de travail. En outre, pour conserver ses droits de propriété, de nationalité et de séjour, une entrée annuelle en territoire espagnol est suffisante.

Lire également : Quels sont les travaux non déductibles des revenus fonciers?

Cependant, le droit de séjour par placement des personnes étrangères provenant de pays ne faisant pas partie de l’Union européenne, possède une durée de validité. Le titre de séjour par acquisition d’une propriété immobilière a une validité d’une année. Il est également possible de le prolonger de deux années, deux fois ; soit une période totale de validité de cinq années.

Les étapes à suivre pour investir

Pour investir dans l’immobilier en Espagne, vous devez suivre un certain nombre de procédures essentielles. Demandez tout d’abord, un numéro d’identification étranger (NIE) attribué par le ministère de l’Intérieur de l’Espagne. Il est possible de faire la demande soi-même ou par le biais d’un intermédiaire en Espagne, du consulat ou encore de l’ambassade.

Procédez ensuite à l’ouverture d’un compte en banque espagnole. Ce dernier est indispensable pour avoir un crédit immobilier, une autorisation de séjour et pour régler les factures, taxes et autres frais relatifs à la propriété. Ouvrir un compte en banque espagnole est aussi nécessaire pour envoyer en Espagne le montant dû pour l’achat de la propriété.

Par la suite, définissez convenablement le type de logement dans lequel vous souhaitez investir et la région idéale d’investissement. Dès que la bonne propriété est dénichée, il est nécessaire d’effectuer un dépôt pour procéder à sa réservation. Celui-ci équivaut à 10 % du coût de vente de la propriété.

Après cette étape, il s’en suit l’officialisation de l’opération et le versement total de l’acompte. Une fois l’achat officialisé, la taxe de transfert de propriété doit être acquittée. Elle est de 10 % du coût de cession pour l’acquisition d’une ancienne propriété. S’il est question d’une propriété neuve, il faudra payer une TVA dite IVA en Espagne, qui représente 10 % du montant de vente.