Location

Comment protéger sa résidence secondaire des squatteurs ?

Ces dernières années, l’occupation illicite des résidences secondaires est de plus en plus récurrente. Il s’agit du squat, un moyen bien triste utilisé par certains individus pour déposséder les propriétaires de leurs biens. Pour ne pas en arriver à ces extrêmes, il est nécessaire de prendre vos mesures. Comment protéger votre résidence secondaire des squatteurs ? La réponse ici.

Renforcez la sécurité de vos ouvertures

Les résidences secondaires sont généralement les cibles des squatteurs. En effet, ils profitent de votre absence pour s’installer pour ensuite refuser de libérer les lieux. Dans certains cas, la présence des propriétaires ne les effraie pas. Ils s’introduisent donc par la violence et des menaces surtout quand les occupants sont plus ou moins âgés.

A lire aussi : Comment la banque peut-elle se porter garante ?

Pour éviter ce genre de désagrément, vous pouvez renforcer la sécurité de vos ouvertures. Les envahisseurs s’introduisent généralement par la porte et quelques rares fois par les fenêtres. Du moment où vous n’y résidez pas à temps plein, vous devez sécuriser les portes et les fenêtres de votre logement.

Vous pouvez donc opter pour des verrous multipoints ou plus simplement installer une porte blindée. Ce genre de verrous existe également pour les fenêtres, ce qui vous permet de restreindre au maximum l’accès à votre logement.

A découvrir également : Quel document pour un garant location ?

Optez pour la vidéo surveillance

Bien que la vidéo surveillance puisse vous coûter relativement cher, c’est une bonne option pour prévenir l’intrusion des squatteurs. Avec ce genre de surveillance, les forces de l’ordre peuvent être rapidement alertées.

Il suffit qu’une alarme se déclenche à la suite d’une tentative d’intrusion pour que les forces de l’ordre les plus proches soient sur place. Dans le cas où vous auriez opté pour une entreprise de sécurité, cette dernière peut déléguer des agents de sécurité pour une surveillance physique encore plus efficace.

Faites occuper votre logement

Les squatteurs sont particulièrement attirés par les résidences secondaires vacantes. Dès lors, vous pouvez vous protéger du squat en faisant appel à un proche ou une personne de confiance afin qu’il occupe le logement dans les délais légaux. Ainsi, les squatteurs n’auront plus la possibilité de s’introduire chez vous.

De même, au cas où vous seriez absent quelque temps, n’hésitez pas à prévenir vos proches. Ils sauront vous avertir en cas de faits suspects.

Maison secondaire squattée : que faire ?

Si malgré vos dispositions, votre maison secondaire est squattée, il vous faut prendre les bonnes décisions sans tarder. En effet, la loi ne vous autorise pas à dégager les occupants par vous-même. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, vous encourez une peine d’emprisonnement de 3 ans et 30 000 euros d’amende si vous les brutalisez. Ils peuvent porter plainte et cela est tout à fait légal.

Dès lors, il vous faut porter plainte à la police dans les 48 h qui suivent l’occupation illicite. Ensuite, vous devez fournir les documents qui attestent que vous êtes le propriétaire du logement. Un constat sera donc fait par la police avant que vous n’informiez le Préfet.

Ce dernier mettra en demeure les squatteurs en leur donnant un délai d’évacuation. S’ils insistent, la police nationale procédera à une évacuation en force.