Actu

Puis-je vivre dans mon investissement locatif ?

L’investissement immobilier locatif a le vent en poupe depuis plusieurs années en France. C’est un secteur qui accueille de nombreux investisseurs aguerris ou débutants qui y ont trouvé un actif tangible. Cependant, beaucoup se demandent si, après acquisition d’un bien locatif, il est possible d’y vivre. Si vous en faites partie, découvrons dans cet article l’essentiel à savoir sur le sujet.

Vivre dans son investissement locatif : une possibilité grâce à la loi Pinel

En principe, les logements locatifs sont destinés à la location. Mais, il est possible au propriétaire d’y vivre grâce au dispositif Pinel. Il s’agit en effet d’une loi qui présente un intérêt particulier aux acquéreurs ainsi qu’aux locataires.

A lire aussi : Comment investir dans l’immobilier en Espagne?

Que savoir de la loi Pinel ?

Elle est mise en place dans le but de promouvoir la construction des résidences neuves en France. Ainsi, elle participe à l’allègement des investissements, notamment pour les acheteurs et à la réduction des loyers pour les locataires. Dans les faits, elle réduit aux acheteurs les impôts de 12% pour un engagement de location de 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans. Mais au préalable, il faudrait que le bien à acquérir soit situé dans les zones géographiques autorisées comme la zone A bis, A, B1 et B2.

Comment la loi Pinel permet-elle de vivre dans son investissement locatif ?

Vivre dans votre investissement locatif est une possibilité grâce à la loi Pinel. Tout d’abord, sachez qu’elle vous permet de mettre votre bien en location l’année après l’achat. Quant à la durée de location, elle varie selon les modalités définies dans votre contrat. Néanmoins, elle est de 6 ans au minimum et de 12 au maxi. Dès que ce délai s’écoule, vous avez la possibilité de vivre dans votre investissement locatif. Cela ne relève pas d’une obligation. Vous pouvez également le vendre ou changer les tarifs de location et il faut dire qu’il y a des astuces pour le faire.

A voir aussi : Quels sont les travaux non déductibles des revenus fonciers?

Si vous ne souhaitiez ni vivre dans le logement ni le vendre, vous pouvez tout simplement renouveler votre engagement. Le cas échéant, la durée de la prolongation dépend de l’engagement de départ. Par exemple, pour un premier engagement de 6 ans, la prolongation sera pour 3 ans, pour un total de 9 ans. Cependant, il peut arriver que vous choisissiez d’y vivre bien avant le terme de l’engagement. Le cas échéant, le contrat prend immédiatement fin. Cela étant, vous serez tenu de verser à l’État, l’avantage fiscal perçu.

Quelques obligations du propriétaire à savoir

En tant que propriétaire, vous aurez à faire face à plusieurs obligations à savoir :

  • L’obligation de louer un bien décent ;
  • L’obligation d’assurer la réparation, l’entretien et le fonctionnement du logement ;
  • L’obligation de délivrer gratuitement les quittances de loyer aux locataires ;
  • L’obligation d’assurer la confort du logement.

Quoi qu’il en soit, sachez que vous pouvez bel et bien vivre dans votre investissement locatif.